Vous vous endormiriez partout?

Les journées sont longues et vous rêvez de retrouver votre lit durant la plus grande partie de celles-ci? Une fois la tête sur l’oreiller, le sommeil est long à venir et de mauvaise qualité? Résultat : vous vous endormiriez partout… sur le sofa après le repas, au bureau en plein travail, parfois même en parlant au téléphone et pire encore... au volant de votre voiture!


Vous n’êtes pas seul!


Mener une vie de fou est trop souvent la norme en 2016! Plusieurs comportements se répandent de plus en plus dans les sociétés industrialisées :

  • Travailler de plus longues heures, débuter plus tôt et terminer plus tard

  • Se divertir plus tard (sortir dans les bars, jouer aux jeux vidéos, aller au cinéma, lire jusqu’aux petites heures de la nuit.)

  • Pratiquer l’activité physique jusqu’à la limite du tolérable

  • Prendre de la médication pour augmenter l’état de vigilance

Quand on dévie de ses habitudes :

  • Si on se couche à l’heure habituelle, le sommeil suit son cours normal.

  • Si on se couche plus tard(exemple 1h du matin versus 23h) le sommeil débutera au cycle correspondant à l’endroit où il serait rendu si on s’était couché à notre heure normale. Le premier cycle de sommeil est ainsi complètement perdu.

Brûler la chandelle par les deux bouts.


L’éclairage artificiel de la vie moderne nous a menés à développer ces comportements qui nous sont propres. Cette façon de vivre apporte plusieurs inconvénients et le repos ainsi perdu peut causer de graves problèmes de santé et augmenter ainsi les risques d’accident causés par le manque de vigilance.


Le prix à payer pour ces heures de sommeil volées


Une bonne qualité de sommeil est essentielle à la bonne santé mentale et physique : 10% des consultations médicales sont liées à la fatigue!


Un sommeil trop court ou de mauvaise qualité est lié à des risques de 2 à 3 fois plus élevés de :

  • diabète de type II

  • obésité

  • hypertension artérielle

  • maladies cardiovasculaires

  • infections

  • accident de voiture

  • accident de travail

Aucun autre animal ne se prive chroniquement de sommeil.


Seul l’humain se fait du tort en retardant volontairement le sommeil. Le reste du règne animal, lui, suit son cycle circadien (éveil-sommeil) naturel et se synchronise au soleil et à l’obscurité.


Les effets du manque de sommeil sont comparables à la prise d’alcool et il tue plus rapidement que le manque de nourriture (en 10 jours chez les rats en laboratoire). Il semble que, bien que nous soyons doués d’intelligence, nous ne prenons pas toujours les meilleures décisions pour notre propre bien-être!


Dur sur la santé, mais aussi sur le travail.


Le présentéisme (quand le corps est au travail, mais la tête n’y est pas) est aussi une cause importante de perte de productivité. Eh oui, on se brûle à travailler plus d’heures, mais on est tellement fatigué qu’on est beaucoup moins efficace! Selon une étude, on perdrait en moyenne 4h de productivité par semaine, par employé à cause du manque de sommeil.


Comment prévenir la somnolence?


Si la somnolence qui vous rend la vie si difficile est la cause directe de votre mode de vie, vous pouvez commencer par changer vos habitudes. Comme vous avez pu le lire dans nos articles précédents, une bonne hygiène de sommeil et ces quelques trucs pour déjouer l’insomnie peuvent aider à régler le problème de la somnolence ou du moins à la diminuer considérablement.


Le travail de nuit cause aussi bien des problèmes à plusieurs travailleurs, mais, encore là, il est possible d’en minimiser les impacts.


On dit que le sommeil, c’est la moitié de la santé. Il est donc impératif que vous en fassiez une priorité dans votre vie!


L’apnée du sommeil : une cause plus grave et méconnue!


Vous avez déjà une hygiène de sommeil irréprochable? Vous vous couchez toujours à une heure raisonnable (même plus tôt que la plupart des gens), mais ne récupérez jamais complètement? Pire, vous dormez plus que la moyenne, mais ne prenez jamais le dessus sur la fatigue?


Votre manque d’énergie le jour cache peut-être un problème plus complexe


L’apnée du sommeil est un trouble respiratoire important et ayant de lourdes conséquences sur la santé physique et psychologique. Elle réduit même l’espérance de vie. Ses principaux symptômes sont la somnolence diurne et le ronflement.


L’Apnée obstructive du sommeil (SAHOS) est la forme la plus courante d’apnée du sommeil. Elle touche approximativement 24% des hommes d’âge moyen et 9% des femmes d’âge moyen au Canada. Pourtant, la plupart de ceux qui en souffrent l’ignorent et vivent avec une maladie qui gruge leur santé. Bien que sérieux, c’est un trouble facile à traiter une fois diagnostiqué. La prévention de l’apnée du sommeil, même en l’écartant, aider trouver le problème d’une personne qui présente de la somnolence.


Si vous croyez souffrir d'apnée du sommeil, n’hésitez pas à passer notre test de dépistage en ligne des facteurs de risques de l’apnée du sommeil. C’est gratuit!

Posts Récents
Archives

Clinique du Sommeil Beaulieu

1656 boulevard Laflèche

Baie-Comeau (Québec) G5C 1C9

Appelez maintenant pour une consultation gratuite!

418-296-0300